Communication non violente (CNV)

Définition

Comme son nom l’indique, la communication non violente est une méthode de communication bienveillante fondée sur des qualités telles que l’empathie, la compassion et le respect.

La méthode CNV

La communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations plus harmonieuses. Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la communication non violente permet également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie.

Il ne s’agit donc pas d’une thérapie, mais elle peut avoir des retombées thérapeutiques intéressantes.

Les bénéfices de la CNV

L’intégration quotidienne des principes et des façons de faire de la communication non violente permet d’atteindre un état de compassion pouvant faciliter la résolution des conflits. En effet, chaque partie sait qu’elle peut satisfaire ses besoins propres (ex : besoin de liberté, de partage, de mouvement, de calme, etc….) tout en maintenant un esprit de collaboration mutuelle ; c’est le principe gagnant-gagnant.

Pour qui ?

La communication non violente pourrait être bénéfique à quiconque désire communiquer avec plus d’authenticité et d’efficacité, c’est-à-dire à peu près tout le monde… En pratique, 2 types de personnes sont susceptibles d’en bénéficier tout particulièrement : 

  • celles qui, quand elles se sentent contrariées, ont tendance à se laisser submerger malgré elles par leurs émotions (culpabilité, colère, fermeture, rejet, jugement, honte).
  • les personnes qui peuvent être régulièrement confrontées à des interlocuteurs potentiellement agressifs, comme c’est le cas des policiers, des fonctionnaires, des soignants ou même des enseignants.

Les parents y trouveront également un outil précieux pour améliorer la qualité de leur communication avec leurs enfants. Ils pourront du même coup leur transmettre l’empathie, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres.

Elle peut également aider les couples à résoudre leurs conflits ou à améliorer la qualité de leurs relations.

La CNV et votre Sophrologue

« Dans mes accompagnements, j’ai parfois recours à cette méthode qui représente un vrai atout pour accompagner les personnes qui me consultent vers des relations au quotidien plus harmonieuses, qu’elles soient professionnelles ou personnelles.

Ce qui est intéressant avec la CNV, c’est que nous changeons de posture : plus à l’écoute de soi (ressentis) de ce qui se passe, mais aussi à l’écoute de l’autre et de ce qui se joue dans la situation problème.

Nos ressentis sont autant de clés pour pouvoir au fil de nos échanges ajuster la communication avec autrui ou répondre à nos besoins fondamentaux. Je travaille l’expression de ses ressentis grâce à la sophrologie aussi basée sur l’expression de ceux-ci et leur prise de conscience. »

Petite histoire de la CNV

Durant les années 1960, dans un contexte de conflits raciaux et socioéconomiques, Marshall B. Rosenberg a commencé à appliquer sa méthode auprès de diverses communautés américaines qui travaillaient à rétablir l’harmonie dans des écoles et diverses institutions publiques.

Il a été fortement inspiré par les travaux du psychologue américain Carl Rogers (1902-1987) qui a mis au point l’approche centrée sur la personne. En 1984, les succès obtenus avec son approche l’amènent à créer le Centre pour la Communication non violente ayant pour mission de diffuser et de faire connaître la Communication non violente à travers le monde. En 1999, il publie « Non violent Communication: A Language of compassion« , traduit en français sous le titre Les mots sont des fenêtres (ou des murs), qui présente sa méthode de façon très pratique et concrète. Cette méthode est actuellement de plus en plus appliquée dans les écoles et les entreprises.

Références

  • Marshall, R. (2002). Les Mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs). Introduction à la Communication Non-Violente, Editions Syros.
  • Rosenberg, M., & Chopra, D. (2015). Nonviolent Communication: A Language of Life: Life-Changing Tools for Healthy Relationships. PuddleDancer Press.
  • d’Ansembourg, T., & Nouailhat, A. (2014). Cessez d’être gentil, soyez vrai!. les Éd. de l’homme.
  • Faure, J. P., & Girardet, C. (2003). L’empathie, le pouvoir de l’accueil: au coeur de la communication non violente. Jouvence éd..
  • Leu, L., & Baut-Carlier, F. (2005). Manuel de communication non violente: guide pratique pour individus, groupes et écoles. Jouvence.